Interview Stephane Nauwelaers

Stephane Nauwelaers

Pouvez-vous nous résumer votre parcours professionnel ? 

Passionné d’histoire, mon premier projet professionnel a été de devenir professeur d’histoire-géographie. Après l’obtention de ma licence d’histoire et un stage dans un collège, je me suis rendu compte que l’enseignement n’était pas fait pour moi. J’ai donc changé de cap et je suis partie 1 ans et demi à Heidelberg, en Allemagne où j’ai travaillé dans la société Bopp-Leuchten. Comme je parlais Français et Allemand, je me suis occupé de coordonner toutes les livraisons vers la France. Cette mission m’a donné envie de me lancer dans la logistique. J’ai donc démarré une licence « responsable logistique » à l’antenne de Metz du CFA Transport et Logistique AFT-IFTIM en alternance dans la société Transalliance.  

Une fois mon diplôme validé, j’ai accepté le poste de logisticien grands-projets pour l’entreprise Logisur qui est un prestataire dans la logistique de chantier pour des grands groupes de construction tel que Eiffage et Demathieu-Bard etc... On m’a confié la gestion logistique du Palais des congrès de Metz (2 ans), des tours Pascal à la Défense (2 ans) et pour finir par l’hôtel New-York du Parc Walt Disney (1 an). 

Après, 5 années enrichissantes et éprouvantes passées sur le terrain, j’ai voulu revenir à la logistique « d’entrepôt ». Certaines facettes du métier telles que le stockage, la livraison ou le transport m’ont manquées. J’ai donc ensuite travaillé 3 ans chez Karp-Kneip en tant que coordinateur logistique avant d’arriver chez CFM-Marcke il y a 5 mois. 

Comment s’est passée votre arrivée chez CFM-Van Marcke ? Quelles y seront vos premiers challenges ? 

J’ai été très bien accueilli, je trouve l’équipe logistique très volontaire et motivée. 
C’est une chance pour moi d’arriver juste au moment où CFM-Van Marcke investit dans un nouveau dépôt. Pouvoir participer à l’organisation d’un nouveau centre logistique est une belle opportunité dans une carrière.  

Êtes-vous déjà en train de préparer l’organisation du futur dépôt ? 

Dès mon arrivée j’ai effectué un stage d’une semaine dans le nouveau centre logistique de Van Marcke. Les deux bâtiments n’auront bien entendu rien à voir niveau taille (90 000m² VS 6 500 m²), mais niveau organisationnel, l’expérience de nos collègues belges sera un réel atout. Un groupe projet a été constitué avec des Projects Manager de la Belgique qui ont déjà participé à l’organisation de l’EDC à Courtrai.   

En ce moment, je fais le tour de toutes les équipes afin de voir avec eux comment améliorer leur zone de travail dans le nouveau dépôt. Le déménagement est prévu pour début 2023 ; le gros œuvre du bâtiment est en phase de finalisation et nous sommes déjà en train de préparer les plans d’aménagement. 

CFM-Van Marcke vient de migrer sur SAP, en tant que nouvel arrivé comment voyez-vous ce changement ? 

Pour un grand groupe, tel que Van Marcke, il était inévitable de passer à un système informatique de pointe. Il fallait passer à un logiciel à la hauteur du nouveau centre logistique ultra-moderne.  

C’est une période d’adaptation compliquée et le changement n’est jamais facile. Il est tout à fait normal qu’il y ait des ajustements à faire. Une fois que Van Marcke Belgique passera également à SAP en 2023, nous parlerons la même langue et on sera plus fort pour finaliser les ajustements. Je suis donc optimiste sur la situation. 

Centres d’intérêt : Histoire, sport, musique
Âge : 34 ans 
Situation : Pacsé, deux enfants. 

 7 points de vente dans tout le Luxembourg
Des vendeurs expérimentés avec différentes spécialités
20 000 produits livrables directement
Chef de file de l'innovation depuis 97 ans déjà